,

Interventions en ligne : exemple pour la chirurgie du canal carpien

Voici un extrait de l’article publié sur le site de l’express cette semaine concernant les vidéos d’interventions chirurgicales mises en ligne :

Le syndrome du canal carpien

Nicolas Dreant est chirurgien, spécialiste de la main dans une clinique privée de Nice. Clinique qui possède une chaîne YouTube, sur laquelle ont été postées plusieurs opérations. Il explique que les premières vidéos, postées il y a quatre ans, ont fait suite à « une grosse demande des patients. » « En fait, pendant une opération, on met en place un champ opératoire stérile, qui empêche souvent au patient de voir ce qu’il se passe. Or beaucoup avaient justement envie de voir ce qu’on faisait. Ils nous demandaient comment on faisait, comment ça se passait. Du coup, on a décidé de le poster sur YouTube. » 

Visiblement, les patients ont été ravis de l’initiative: la vidéo « chirurgie du canal carpien » a dépassé les 105 000 vues sur YouTube, ce type de vidéos peut même atteindre les six millions de vues. Et si certains expliquent dans les commentaires souffrir par procuration, d’autres n’hésitent pas à commenter, avec des « belle prestation » et autres « belle opération !! ».

Pour Nicolas Dreant, qui exerce depuis une quinzaine d’années, le bilan de ces vidéos serait plus que positif. Il raconte ainsi qu’à un moment, l’idée de diffuser ces images en salle d’attente avait été évoquée, avant d’être abandonnée, par crainte qu’il ne s’y trouve parfois des âmes sensibles. Et que pour les chirurgiens, cela ne serait pas plus contraignant que de « montrer à un interne la marche à suivre ». « On prend un peu plus de temps pour opérer, parce que la personne venue filmer nous demande de décaler notre tête pour la sortir du champ de la caméra, ou parce qu’il se repositionne par rapport à la lumière, mais cela ne gêne en rien le déroulé. »

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *